Publications

Interview – Nabil Adel Imam

Quel est ton palmarès au Speed Ball ?

J’ai participé à 10 championnats de monde, 18 championnats d’Egypte et plus que 100 championnats diffèrent au niveau local.

Au niveau mondial, j’ai remporté 13 médailles d’or dans les internationaux en catégorie seniors :
- 6 au simple homme(2000-2002-2003-2005-2008-2009)

- 4 en super solo (2000-2002-2005-2006)

- 2 en doubles mixtes (2006-2007) et le relais en 1999.

Pour les juniors, 3 médailles d’or : simple junior en (1998-1999) et super solo junior en (1999).

Je suis le seul joueur qui a avoir gagné le simple et le solo dans la même rencontre internationale. David Cluzel (Joueur français originaire de l’Allier) qui a gagné le super solo 7 fois et Nayer Dawa qui a gagné le simple 5 fois n’ont jamais pu remporter les 2 compétitions.
Au niveau local, je comptabilise plus de 168 médailles différentes, 3 fois la coupe des clubs avec Héliopolis (mon club) et 5 fois celle du meilleur joueur au championnat d’Égypte.
Dans la catégorie seniors, j’ai gagné le solo 8 fois, le simple 9 fois et le double 6 fois dans le championnat d’Égypte.

interview-nabil-2

Comment as tu connu le speed ball ?

J’ai connu le speed-Ball par hasard, un jour où je marchais dans le club, j’ai entendu des frappes : vites, fortes et consécutives.. J’étais petit et curieux. J’ai essayé de voir d’où venait le son. Et comme tous les enfants, quand j’ai vu le jeu j’ai demandé pour essayer.. Il m’a beaucoup plu et j’ai commencé à le pratiquer avec l’équipe de l’époque..

Qu’est ce que tu aimes dans le speed ball ?

J’adore le speed !. J’aime la spécialité de se jeu : bien que ce soit un jeu individuel, l’esprit d’équipe est toujours présent. C’est le seul sport avec lequel tu peux avoir cette sensation. Tes résultats sont individuels, donc si tu t’entraines beaucoup tu gagnes etc, mais en même temps, dans l’entrainement tu trouves beaucoup de monde et tu t’entraines avec eux.. Donc l’esprit du groupe et l’expérience de travailler avec plein de monde sont présents.

Comment t’entraînes tu ?

L’entrainement se compose de 3 parties essentielles : l’échauffement, l’entrainement au super-solo et enfin les matches (simples et doubles). L’entrainement change selon la période (avant un championnat ou dans la période de préparation physique, etc). mais normalement il dure 3 heures. Il y a 45 minute de course et échauffement de tout le corps. Puis un rapide échauffement de Super-Solo. Puis l’entrainement efficace commence. 20 à 30 minute de super-Solo, un petit reste de 15 minute et puis avant de commencer les matches, je travaille la technique (ellipse, contre ellipse, etc).

interview-nabil-3

Quel est ton rythme d’entraînement ?

L’entrainement est intense en été ! Sur 6 jours de la semaine, il y a 9 entrainements. Entrainements physiques 3 matins (une heure et demi). Entrainement de speed tous les soirs (de 18 heures jusqu’à 22 heures).
En hiver, il y a 4 entrainements par semaine, 3 heures chacun.
Avant les internationaux, l’équipe nationale organise un stage ouvert (entrainement chaque jours pour 2 semaines) et puis un stage fermé pour les 5 jours juste avant le championnat pour être prêt.

Quel est l’état du speed ball en Égypte ?

L’Égypte, berceau du Speed-Ball, continue les mesures pour élargir le nombre de participants dans les championnats. Étant un jeu qui ne coute pas trop cher, le nombre de clubs qui pratiquent le speed ball augmente régulièrement. Jusqu’à présent il y a 37 clubs inscrits à la fédération. 
Il y a entre 1200 et 1500 joueurs inscrits.
Entre 25 et 28 clubs participent chaque année au championnat national d’Égypte. Ce championnat regroupe environ 800 joueurs.
L’équipe nationale Égyptienne reste à ce jour la meilleure équipe participant aux rencontres internationales.

Comment s’effectue le classement des joueurs en Egypte ?

Le classement s’effectue par un système proche de celui de Tennis. A chaque championnat, les joueurs essaient de remporter le maximum de points (en gagnant la première place tu remportes 28 points, la 2e place 26 points, la 3e place 24 points, etc).. Il y a 3 classements indépendants les uns des autres : un pour le super-solo, un pour le simple et un pour les doubles. Avant chaque championnat, les 4 meilleurs joueurs (dans la classification du simple) sont mis dans les 4 coins du tableau ou de la poule. Ainsi ces 4 joueurs ne se rencontrent pas avant les demi-finales. (même chose pour les doubles)

Les joueurs sont ils spécialisés suivant les disciplines ?

Les joueurs jouent toutes sortes de disciplines. Il y a bien sur des joueurs qui sont meilleurs dans une discipline que dans une autre, mais ils jouent toutes les disciplines. Et selon le classement, ils obtiennent leur place dans la poule.

Quelle est ta spécialisation ?

Normalement je préfère le simple. C’est plus amusant et aussi plus technique. je trouve qu’avoir un adversaire face à moi est plus professionnel que jouer 4 minutes puis comparer les scores comme en solo.

As tu une implication autre que joueur ?

Je possède la licence d’arbitrage ainsi que celle d’entraineur. Pour cela J’ai effectué 1 stage d’arbitrage et 2 d’entraineur.
D’ailleurs, en plus de jouer dans mon club d’Héliopolis, j’y entraine aussi.
interview-nabil-4

Fin octobre aura lieu le 24e championnat international de speed ball,

Quelle est la constitution de l’équipe Egyptienne ? Comment a t elle été qualifiée ?

La délégation Egyptienne est constituée de 20 personnes : 14 joueurs et 6 « adminitratifs ».
Il y a 5 séniors hommes, 5 séniors dames, 2 juniors garcons et 2 juniors filles.
Parmi 34 joueurs pré-sélectionnés et après plusieurs matches de qualification, la fédération a choisi les 14 meilleurs pour représenter l’Egypte cette année.
Ces joueurs sont :
- séniors hommes : Nabil IMAM, Ahmed FAWZY, Ali IMAM, Mohamed EMAD et Gamal ABDELFATTAH.
- séniors dames : Nada MAMDOUH, Roaa ELHELALY, Asmaa HASSAN, Manar MANSOUR et Alaa ELMATARAWY.
- Juniors : Mostafa ELHELALY,Omar YASSER, Menna MOKHTAR et Basant IBRAHIM.

L’équipe égyptienne a t elle un stage préparatoire au championnat International ? Comment se déroule t il ?

On a toujours un stage de préparation. D’abord, un stage ouvert de 3 semaines, avec 4 jours d’entraînement par semaine. Puis, juste avant la rencontre, on fait un stage fermé (obligatoire) pour être prêt physiquement et psychologiquement lors du championnat. Ce dernier se déroule normalement dans le « village olympique » ou dans un hôtel.

Quels sont tes pronostics dans chaque discipline (super-solo, simple, double, relais) ? Y aura-t il des records battus ?

Normalement, L’Egypte devrait dominer chaque épreuve. Il y aurait essentiellement une compétition Franco-Japonaise.

Pour les Super-solo homme et dame, l’Egypte a de grande chances de remporter la première place avec une marge de 20 ou 30 frappes chez les seniors hommes et de 50 frappes chez les seniors dames.

L’épreuve simple homme et femme, devrait elle aussi être dominée par l’Egypte. Il se pourrait que le Japon batte la France en demi-finale.

En ce qui concerne les double homme et double mixte, la confrontation devrait être exclusivement Franco-Egyptienne, avec un avantage majeur pour l’Egypte.

Le double dames est pour moi l’épreuve dont le résultat sera le plus improbable. Céline et Lucie (joueuses françaises) ont de grandes chances si elle sont en forme et prêtes a déployer un grand effort contre nos deux joueuse égyptiennes. Ces dernières n’ont pas d’expérience en championnat international et joueront donc pour la premiere fois.

Enfin le relais devrait rester égyptien avec une marge de 30 frappes.
A mon avis aucun record ne sera battu cette année. En effet mon équipe ne bat jamais de records hors de son pays. Le climat froid est un facteur essentiel et nous ne sommes pas habitués à jouer avec de telles températures.

Pour mes pronostics, je vois l’Egypte avec 8 médailles d’or (7 si le double dames est joué par Manar et Alaa, 8 si Roaa participe.). Pour la France il y aurait 0 ou 1 médaille d’or (double femme), 5 médailles d’argent et 2 de bronze (solo homme et double homme)
Pour le Japon qui nous accueille, 2 médailles d’argent et 6 de bronzes leur reviendraient.

Previous post

Va-et-vient 3

Next post

Interview - Stéphane Perrot

The Author

AFSB - TL

AFSB - TL

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *